mercredi 3 avril 2013

Les magazines féminins

A ceux qui prétendent que la presse féminine est sexiste et offre une manière stéréotypée de voir la femme, je me ferais l'avocat du diable en répondant qu'il ne s'agit que de lectures légères, de feuilles de choux sans prétention intellectuelle qui permettent de s'aérer l'esprit. Les femmes qui lisent ces magazines n'ont d'ailleurs pas cette seule source de culture, enfin je pense. On peut être frivole et sérieuse à la fois.

Les sujets traités dans ces magazines sont effectivement très réducteurs mais je me dis qu'ils intéressent très certainement les femmes sinon elles ne les achèteraient pas (oui, c'est vrai, je suis assez perspicace).

Quels que soient les magazines (Bécasse, Cleopâtra, Dame Pinguine, Odette,...ben quoi, je ne vais pas vous les citer vous les connaissez tous), ils tournent tous autour de 5 grands leitmotivs :


1- Soyez belle et mince :

Si vous êtes grosse et moche c'est que vous y mettez vraiment de la mauvaise volonté ! C'est vrai quoi avec tous les conseils de beauté qui foisonnent dans la presse féminine, vous devriez toutes être divines (entendez par là conformes à ce que la femmes devrait esthétiquement être de nos jours). Pas de problème, me répondez-vous, vous êtes bien dans votre tête et votre peau, arrrgh... feuilletez alors quelques pages de magazines féminins, ils vont vous créer des complexes en moins de deux pour vous apporter ensuite des solutions généralement hors de prix.

                                          

2-Soyez chaude au lit (ou ailleurs):

Jouissez, je vous l'ordonne. La femme moderne doit être sexuellement hyper-performante et si possible débridée : relations extra-conjugales, échangismes...Etre une pro du Kamasutra est une compétence requise quel que soit l'âge et le statut amoureux de la dame. Dans les magazines, l'acte sexuel s'apparente à un rock acrobatique et votre cher et tendre ne vous remerciera jamais assez de ne pas mettre en pratique tout ce que vous lisez.


3-Apprenez à vous connaître :

Des tests bidons..euh des psycho-tests (parce que c'est connu les femmes s'intéressent à la "psycho"), vont vous permettre de savoir qui vous êtes vraiment. Cela tombe très bien parce que les femmes se posent toujours des milliards de questions existentielles, elles veulent toujours tout analyser, décrypter...En cochant, des ronds, des carrés, des triangles et même parfois des losanges, vous allez découvrir : "Quelle séductrice êtes-vous ?", "Quel âge avez-vous vraiment ?", "Quel animal social êtes-vous ?", "Quelle chieuse êtes-vous ?" et c'est palpitant.


4-Apprenez à lâcher-prise :

Le lâcher-prise est une notion...abstraite qui regroupe...beaucoup de choses. Le lâcher-prise, c'est intérioriser son énervement. Que les autres vous mentent, vous trompent, vous trahissent, vous critiquent, vous insultent....cela n'a pas d'importance, ce n'est pas grave. Si si, ben quoi, prenez sur vous ! Le lâcher-prise c'est aussi le sésame pour une vie équilibrée, pour éviter de péter les plombs. Et le lâcher-prise, ça s'apprend car il n'est pas donné à toutes les femmes d’ôter facilement son costume de superwoman pour mettre ses pieds sur la table basse, se recouvrir d'un gros plaid et s'empiffrer de Curly, pour certaines cela demande une grande forme d'abandon.


5- Ayez le dernier it-bag :

Kesako ? Mais enfin vous vivez dans quel monde, ce n'est pas possible, vous ne savez pas ce qu'est un it-bag ? Mais depuis quand n'avez vous pas parcouru un magazine féminin bordel ! Excusez-moi, je m'emballe (pourtant j'ai bossé le lâcher-prise). Le it-bag c'est le sac à main du moment, celui que les stars portent cette saison, celui que tout le monde doit donc avoir. Ce sac à main va vous permettre d'afficher, que dis-je de crier, votre féminité à la face du monde et votre valeur sociale aussi. Oui, parce qu'un it-bag coûte au moins le SMIC. Ben quoi une voiture c'est bien plus chère, comment croyez-vous que les hommes exhibent leur virilité !



Alors oui ces magazines n'ont pour but que de nous faire rêver, nous amuser et nous divertir mais s'ils pouvaient éviter néanmoins de trop nous abrutir ce serait bien.

Ce qui est gênant, ce n'est pas tant le choix des sujets (si je vous assure, les femmes sont un peu plus complexes que ce que montrent les magazines) mais la manière dont ils sont traités. Beaucoup d'articles sont en fait des publicités déguisées, la pression financière des annonceurs sur les contenus étant vraisemblablement très importante.

Une petite pensée pour Causette, un magazine féminin bien (trop) différent évoqué dans un précédent post.

Allez, la prochaine fois, je vous parlerai de l'intérêt de lire la presse people...mais si.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...