jeudi 12 juillet 2012

Post un poil orienté...


Mon triangle me plaît. En revanche, j'en conviens, un désordre pileux qui descendrait sur les cuisses ou remonterait jusqu'au nombril serait indéniablement disgracieux.

Quand j'étais jeune (Y'a pas 20 ans non plus...ah ben si !), on ne rasait pas le pubis (enfin du moins je ne crois pas). Maintenant, les moins de 25 ans n'ont jamais vu une femme au naturel et n'ont de la gente féminine qu'une image lisse et aseptisée, véhiculée aussi bien par les magazines chics que par les films X. En effet, la publicité, la presse féminine, nous font croire que les poils sont laids, inutiles, sales et peu sexy et prônent la mode pubère du glabre à tout prix (le ticket de métro restant une fantaisie vaguement acceptable).


Pourquoi la petite toison pubienne dégoûte-t-elle autant ? Pour ma part, je trouve le ticket de métro ridicule et inutile, quant à la femme "dépoilée", elle symbolise pour moi la fillette. De la même façon (même si c'est un autre sujet), je préfère sentir les poils des hommes sous mes doigts plutôt qu'une peau lisse d'adolescent.

A mon sens, les poils qui dissimulent le sexe féminin entretiennent son mystère. Je trouve même ceux-ci érotiques, à condition toutefois d'en contrôler l'expansion. Une femme au pubis non épilé est une femme de caractère qui assume sa féminité.

Pourquoi est-il préférable de ne pas procéder à l'extermination des poils pubiens (arguments en rien fallacieux et tout à fait sérieux !) :

  • Ils amortissent le frottement : grâce à la pilosité, notre peau ne frotte pas contre une autre peau, mais glisse sur les poils, du coup cela évite les irritations de la zone intime.
  • Ils évitent la surchauffe dans le slip : la pilosité permet à l'air de circuler. Le courant d'air rafraîchit les endroits qui sont en permanence enfermés à mijoter dans le string ou la culotte.
  • Ils sentent bons : le racine des poils produit des phéromones qui attirent l'autre sexe.
  • Ils rendent la peau douce : des glandes sébacées sont accolées à la racine des poils et fabriquent un fluide hydratant pour la peau. Quand on s'épile, on arrache ces glandes. La peau devient donc sèche et s'irrite plus facilement.

L'épilation intime comme son nom l'indique reste personnelle. Comme les coupes de cheveux, elle ne se discute pas, c'est une affaire de goût. Reste à chacun de faire selon ses envies et non selon les diktats de mode et de consommation imposés par notre société.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...